Publications Languages Brasil Dansk Deutsch English Espanol Farsi Francais Greek Hungarian Italia Japanese Latvian Polish Portuguese Svenska
This is the official website for Nicotine Anonymous World Services. Any unauthorized website using Nicotine Anonymous' name and providing information, opinions, literature or outside links to other websites are not and have not been approved by Nicotine Anonymous World Services.

Publications

Deuxième Étape

Nous en sommes venus à croire qu'une Puissance Supérieure à nous-mêmes pouvait nous rendre la raison.

En première Étape, nous avons admis notre impuissance.  Pour certains d'entre nous, c'était un aveu dévastateur.  Nous avons regardé dans le passé à toutes les années de dépendance à la nicotine et à toutes nos tentatives de cesser.  Toute tentative avait failli. Nous avons constaté que nous ne pouvions cesser.  Ni l'auto-récrimination, ni la volonté, ni l'analyse de notre situation n'y faisait.  Nous nous sentions des échecs.  Nous demandions "Pourquoi ne puis-je cesser alors que tous les autres y arrivent?"

Rendu à la deuxième Étape, nous avons commencé à trouver réponses à nos questions.  Ayant admis notre propre impuissance nous avons commencé à nous ouvrir vers la recherche d'une source de puissance supérieure à nous-mêmes, supérieure à notre dépendance.  Issu du désespoir et sans comprendre pourquoi, nous sommes devenus conscients d'une alternative.  Nous avons accepté la possibilité qu'il y avait de l'espoir.

Ceux parmi nous qui avions une conviction spirituelle constructive se sont tournés vers Dieu tel que nous Le concevions, comme vers une alternative, comme à une source d'espoir.

Pour ceux d'entre nous qui avions développé une attitude sceptique concernant la religion, cependant, en venir à croire à une Puissance Supérieure n'a pas été une sinécure.  Nous avons constaté que notre vieille conception d'une Puissance Supérieure à nous-mêmes nous avait failli.  Nous nous rebellions contre des tentatives de nous convaincre de conceptions préétablies (bien arrêtées) de Dieu.  Nous résistions à notre enrôlement dans une foi impossible à remettre en question.

Prenant conscience de notre scepticisme, nous avons appris que nous n'étions pas même obligés d'avoir une définition de Dieu.  Nous pouvions seulement nous comporter comme si nous croyions, faisant confiance lorsque nous ne savions ou ne comprenions pas.  "En venir à croire" était un processus qui n'avait rien à voir avec la logique ou la raison ou avec la certitude ou la clarification de situations.  Il avait plutôt un rapport avec nos convictions personnelles, avec un esprit ouvert, avec de la flexibilité et avec un consentement que de bonnes choses nous arrivent.

A l'aide de cette ouverture, nous avons examiné cette phrase "nous rendre la raison".  Nous nous étions toujours perçu comme relativement sains d'esprit.  Mais comment avons- nous pu y croire alors que, 20, 40, 60 fois ou plus par jour, nous continuions de fumer alors que nous savions que ce fait nous tuait ?

Au début, la notion de démence (insanité) nous paraissait dramatique, spécialement lorsqu'il s'agissait de l'appliquer à nous-mêmes.  Cependant, dans les réunions, nous avons écouté d'autres membres se raconter.  En entendant leurs récits de dangereuses courses nocturnes, à court de cigarettes, excavant des mégots de ravins, de contenants de déchet et de cendriers publics, et fumant par le tube de trachéotomie, nous nous sommes rappelé nos propres comportements similaires.  Nous avons reconnu notre propre démence, répétant sans cesse les mêmes gestes, espérant toujours un résultat différent.

L'admission de notre démence concernant la nicotine nous aurait laissé désespérés si notre seule solution se réduisait à notre propre volonté.  Abandonné à nous seuls, il n'y avait aucun espoir.  Quelqu'un, quelque chose, quelque puissance devait aider.  Nous avons remarqué le succès d'autrui, et nous avons écouté lorsqu'on nous a suggéré d'abandonner notre rationalisme et de donner à cette autre Puissance la possibilité d'agir dans notre vie.  Lorsque nous avons commencé à entendre ce qu'on nous disait, alors est apparu un sentiment d'espoir.  Nous n'étions pas seuls après tout.  Cette Puissance, cette force, et notre liaison avec elle et avec d'autres personnes, a été l'arche par laquelle nous sommes passé à la vie sans nicotine.